Politique de la ville : le Gouvernement pleinement mobilisé pour l’accompagnement des quartiers prioritaires de la ville

Le président de la République a donné clairement sa vision de la politique de la ville lors de son déplacement à Tourcoing en novembre dernier : une volonté d’agir, une mobilisation collective pour que chacun, où qu’il réside, ait les mêmes chances que les autres.

Le constat est connu : les quartiers « politique de la ville » concentrent les difficultés : un taux de chômage 2,5 fois supérieur à la moyenne nationale, des habitants qui connaissent une forte discrimination, moins de la moitié des femmes en activité, des enjeux liés aux familles monoparentales, plus de 40 % des habitants sous le seuil de pauvreté, des foyers de délinquance et des phénomènes de radicalisation.

 

Le Gouvernement a entendu les acteurs locaux. Ils sont tous les jours en première ligne, alors leur réaction est légitime. L’exaspération qui s’exprime est celle d’années de combats et de difficultés. Mieux que les entendre, le Gouvernement les associe dans une démarche de co-construction, pour garantir des actions à la hauteur des enjeux de leurs quartiers.

Le plan en faveur des habitants des quartiers prioritaires sera présenté courant avril avec la remise des conclusions de la mission Borloo. Dans le cadre de cette mission, 10 groupes de travail – sur le sport, l’éducation, l’emploi, les discriminations, la culture… – ont associé élus locaux, administrations, associations et société civile dans une démarche inédite et riche.

Le Gouvernement s’est mobilisé pour les quartiers dès son arrivée. Parce que les causes des difficultés sont multiples, la mobilisation concerne toutes les politiques publiques :

–          Education : dédoublement des classes de CP en REP+ à la rentrée 2017 (2200 classes concernées. En 2018, cette mesure sera étendue aux CE1 et aux REP.

–          Emploi : création des emplois francs pour faciliter leur accès à l’emploi des habitants des quartiers. Le dispositif sera expérimenté dès le 1er avril dans 8 territoires ciblés.

–          Rénovation urbaine : doublement des moyens de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), qui passent de 5 à 10 milliards d’euros.

–          Sécurité : dans le cadre de la mise en place de la police de sécurité du quotidien (PSQ), 30 quartiers prioritaires de « reconquête républicaine » recevront 600 effectifs de police et des moyens matériels supplémentaires d’ici janvier 2019.

–          Culture : 8M€ seront consacrés à l’extension des horaires des bibliothèques et notamment à leur ouverture le dimanche, suite à la remise du rapport Orsenna ;

–          Lutte contre les discriminations: les campagnes de testing seront multipliées et le nom des entreprises qui ne respectent pas les obligations légales sera rendu public.

–          Contrats aidés : 200 000 contrats aidés seront maintenus et fléchés sur les territoires et les acteurs les plus fragiles, dont les quartiers « politique de la ville ».

–          Innovation sociale : avec French Impact, les initiatives locales qui répondent aux défis sociétaux pourront changer d’échelle pour devenir des solutions nationales.

–          Familles monoparentales : majoration de 30 % du complément mode de garde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *