PLAN PAUVRETE: investir dans les solidarités

Le taux de pauvreté en France est reparti à la hausse depuis 20 ans. Parce que ce chiffre est incompatible avec le projet humaniste et d’émancipation que nous portons pour le pays, le gouvernement a présenté le 13 septembre, une stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté.

Annoncée par le Président en octobre 2017, elle a fait l’objet d’une concertation  avec un Délégué interministériel dédié et d’une consultation en ligne.  En  moins de 6 semaines, 7200 contributions ont été apportées, dont 3 200 provenant de personnes ayant vécu ou vivant une situation de pauvreté.

C’est donc en partant des réalités de terrain que le plan pauvreté a été pensé. 5 engagements ont été pris, déclinés en 21 mesures très concrètes:

- Engagement n° 1 : L’égalité des chances dès les premiers pas pour rompre la reproduction de la pauvreté
- Engagement n° 2 : Garantir au quotidien les droits fondamentaux des enfants
- Engagement n° 3 : Un parcours de formation garanti pour tous les jeunes
- Engagement n° 4 : Vers des droits sociaux plus accessibles, plus équitables et plus incitatifs à l’activité
- Engagement n° 5 : Investir pour l’accompagnement de tous vers l’emploi.

Atteindre ces fins, suppose des moyens. Pas moins de 8,5 milliards d’euros seront donc consacrés à ce plan, dont 2,1 milliards pour l’investissement social et la prévention, 2,5 milliards pour l’accompagnement dans l’emploi et 3,9 milliards pour la revalorisation de la prime d’activité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *