PLAN NATIONAL VELO : En selle !

Non-polluant, peu coûteux, accessible à tous et bon pour la santé, le vélo a de nombreux avantages pour les utilisateurs et la collectivité.

Aussi, le plan proposé par le Gouvernement a pour objectif de multiplier par trois l’usage du vélo, pour atteindre 9 % des déplacements en 2024 soit l’équivalent de nos voisins allemands… quand les Pays-Bas atteignent 28% !

Si ce plan est le troisième du genre, à la différence des deux précédents plans de 2012 et 2014, il est assorti d’objectifs et de financements dédiés – 350 millions d’euros sur 7 ans – et s’inscrit, de plus, dans un projet plus large, celui de la future loi d’orientation des mobilités (LOM).

Pour répondre aux principaux freins identifiés – insuffisance et discontinuités des aménagements cyclables sécurisés, vols de vélos, cadre législatif et réglementaire contraint, obstacles d’ordre culturel et déficit d’image – ce plan contient une vingtaine de mesures :

  • généralisation du contre-sens cyclable,
  • systématisation des sas vélos aux feux tricolores,
  • remplacement de l’indemnité kilométrique vélo par un « forfait mobilité durable »,
  • apprentissage de la mobilité vélo à l’école…

« Toute sa place est donnée au vélo dans notre politique de mobilité, que ce soit pour le financement des infrastructures, le cadre fiscal, l’ouverture des données ou encore l’intermodalité », E. Borne ministre chargée des Transports

POUR ALLER PLUS LOIN : Consulter le dossier de presse du plan vélo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *