ENVIRONNEMENT: Programmation Pluriannuelle de l’Energie

Mardi 27 novembre, le Président de la République a fait des annonces attendues dans le cadre de la programmation pluriannuelle de l’énergie c’est-à-dire la présentation de la trajectoire des 10 prochaines années en matière de politique de l’énergie, et donc de transition écologique.

Résultat de recherche d'images pour "programmation pluriannuelle de l'énergie macron"

A cette occasion, il a rappelé les deux principes majeurs sur laquelle cette PPE se fondait:

  • réduire la consommation d’énergie fossile
  • assurer une transition écologique claire juste et durable pour tous les Français, ce dernier point étant particulièrement important dans le contexte actuel.

REDUIRE LA CONSOMMATION D’ENERGIES FOSSILES

70% de nos émissions de gaz à effet de serre proviennent d’énergies fossiles, la pollution de l’air est la cause de 48 000 décès prématurés par an en France… Ces chiffres ne sont plus acceptables.

Aussi pour réduire notre dépendance aux énergies fossiles, des décisions importantes ont été confirmées et ou annoncées par le Chef de l’Etat :

  • fermeture de  toutes les centrales à charbon pendant le quinquennat;
  • fermeture de 14 réacteurs nucléaires d’ici à 2035;
  • Le triplement du parc éolien terrestre d’ici 2030 ;
  • Quintuplement de la production d’énergie solaire d’ici 2030 ;
  • Atteindre dès 2035 un mix électrique composé à moitié seulement de nucléaire.

UNE TRANSITION ECOLOGIQUE CLAIRE, JUSTE ET DURABLE

Pour autant la transition écologique ne sera réussie que si elle est sociale et solidaire. Pour que la croissance verte soit un bénéfice collectif, des dispositions accompagneront les Français les plus modestes.

  • Poursuite de la prime à la conversion des chaudières (jusqu’à 3 000€), avec l’objectif d’ 1 M de chaudières au fioul remplacées dans le quinquennat, dans la perspective d’une sortie du chauffage fioul d’ici dix ans
  •  Poursuite de la prime à la conversion automobile, avec un objectif revu à la hausse d’un million de bénéficiaires dans le quinquennat, et une super-prime pour les Français modestes ou qui doivent se déplacer sur de longues distances pour travailler.
  • Le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) sera étendu aux propriétaires bailleurs à partir de 2020. Pour les ménages modestes, il sera versé sous forme de prime, pour qu’ils puissent effectuer des travaux plus facilement. Pour eux, le taux d’aide sera bonifié.
  • Ouverture de l’éco-prêt à taux zéro dès la réalisation d’un seul type de travaux (changement de chaudière, isolation, etc.), contre deux actuellement, pour faciliter le financement du reste à charge. Le dispositif sera aussi simplifié.
  • Financement à 100 % des audits énergétiques pour les ménages modestes propriétaires de passoires thermiques (logements classés F ou G) à partir de 2020.
  • Augmentation du chèque énergie : + 50 € pour les bénéficiaires actuels, soit un montant moyen de 200 €, extension à plus de 2 millions de nouveaux bénéficiaires en 2019, qui recevront en moyenne 60 €.

Au final, près de 6 millions de ménages seront aidés pour payer leur facture de chauffage

L’ensemble de ces annonces trouvera une première traduction concrète dans la loi d’orientation des mobilités, texte sur lequel je souhaite m’investir dans les prochaines semaines (article à venir sur mon blog)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *