Clôture des Assises de la mobilité 2017

Lancées en septembre 2017 par Elisabeth Borne, Ministre chargée des Transports, les Assises de la mobilité ont été l’occasion d’une large consultation publique sur les mobilités futures et les nouveaux besoins des Français en la matière.

  • Les Assises de la mobilité étaient l’occasion d’une concertation avec l’ensemble des acteurs, et elles ont permis d’établir un diagnostic. Nous devons maintenant sortir d’une France des transports à deux vitesses, qui est vécue « comme une injustice entre les citoyens et entre les territoires » (E. Borne, La Croix, 12/12/17).
  • Ces Assises vont nourrir le projet de loi d’orientation des mobilités (prévu en février 2018). Il s’agit d’offrir rapidement des améliorations concrètes pour la mobilité au quotidien, car « la mobilité physique est la condition nécessaire à la mobilité professionnelle et la mobilité sociale. Il faut rappeler qu’1 Français sur 4 a déjà refusé un emploi ou une formation car il ne pouvait pas s’y rendre. ».

 

 Le futur projet de loi d’orientation des mobilités se déclinera en 3 axes :

  • Un plan sur dix ans pour remettre à niveau le réseau routier et désenclaver la France. « Les gens ne demandent pas une autoroute, ni même une route à deux fois deux voies. Ils veulent simplement ne plus mettre une heure et demie pour rejoindre l’autoroute ».
  • La couverture de tout le territoire par une autorité organisatrice, pour en finir avec les zones blanches de la mobilité, et permettre à toutes les communes de mettre en place des plans de transport adaptés.
  • L’accent sur le ferroviaire dans les grandes métropoles, où il n’y a pas eu de vraie modernisation depuis des décennies.

Pour la première fois, le parlement votera une loi de programmation des grands projets : c’est une méthode démocratique et transparente, pour programmer le financement « de manière précise, soutenable et dans la durée » des nouveaux projets d’infrastructures mais également de l’entretien du réseau (PM, Discours, 19/09/2017.)

La loi doit aussi aider les nouvelles formes de mobilités (covoiturage, autocars, vélo, etc.) à se développer, pour que chaque usager ait une solution complète de transport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *